Nos Projets

GPC a pour mission la réalisation d’études, la conception, la construction et l’exploitation d’infrastructures de production d’énergie et d’eau. GPC prend des participations dans des sociétés de projet créées pour chacun des ouvrages et reste libre de les céder une fois qu’ils sont mis en exploitation.

GPC développe actuellement cinq projets (quatre dans l’électricité et un dans l’eau) en partenariat avec des acteurs stratégiques dans le cadre d’accords BOOT (build–own–operate–transfer).

Il s’agit notamment du groupe Meridiam, un fonds d’investissements spécialisé dans les infrastructures, du groupe Eranove, industriel panafricain du secteur de l’eau et de l’électricité, ou encore du groupe Wärtsilä, leader mondial de la fabrication industrielle de générateurs électriques.

AMÉNAGEMENTS hydroélectriques

CENTRALE
THERMIQUE

USINE DE
TRAITEMENT D’EAU

Nos Projets

Découvrez nos projets

Situé à proximité du parc national des Monts de Cristal, au nord de Libreville, le projet de centrale hydroélectrique de Kinguélé disposera d’une capacité de 35 MW et permettra à terme d’alimenter le réseau national à hauteur de 205 GWh par an. Le projet fournira environ 13% des besoins en électricité de Libreville, la capitale du Gabon, et contribuera au remplacement de capacités thermiques existantes tout en économisant plus de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Elle participera également à l’électrification des zones rurales telles qu’Andock Foula, contribuant à l’inclusion sociale au Gabon.

Fruit d’un accord entre GPC et Meridiam, le projet bénéficie également de l’appui financier de plusieurs bailleurs de fonds de premier plan : IFC, filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, la Banque Africaine de Développement, la Development Bank of Southern Africa et Emerging Africa Infrastructure Fund.

D’une capacité de 120 MW, l’IPP Thermique Owendo est une centrale thermique au gaz naturel, développée en partenariat avec Wärtsilä. Le projet est situé dans la province de l’Estuaire et a pour objectif de participer au développement de l’offre énergétique au Gabon.

La nouvelle centrale va permettre de satisfaire la demande de la province de l’Estuaire, notamment la ville d’Owendo, premier port du pays et pièce maîtresse du dispositif industriel gabonais, ainsi que l’agglomération de Libreville, qui compte près de la moitié de la population du Gabon.

“Le projet de centrale hydroélectrique de Ngoulmendjim est situé dans la province de l’Estuaire, sur le fleuve Komo, et s’inscrit dans le cadre de la Vision Gabon Émergent. En partenariat avec le Groupe Eranove, l’infrastructure est réalisée dans le cadre d’un accord de type build–own–operate–transfer (BOOT) qui comprend la conception, le financement, la construction, la gestion du projet. La centrale aura une capacité et une participation au réseau interconnecté (RIC) de 83 MW, avec un productible annuel équivalent à 550 GWh. Le projet prévoit la création de 1000 emplois directs et indirects par la sous-traitance avec des petites et moyennes entreprises gabonaises. Le projet prévoit également un partenariat avec l’hôpital de Kango pour un renforcement du plateau technique. 

Le projet de centrale hydroélectrique de Dibwangui est un produit de la collaboration entre GPC et le Groupe Eranove, dans le cadre d’une convention de construction-exploitation de type build–own–operate–transfer (BOOT). L’infrastructure est située dans la province de Ngounié, sur la rivière Louetsi, à proximité des villages de Mandji et Dibwangui.

La centrale possède une capacité de 15 MW, avec un productible annuel de près de 90 GWh. Cette capacité participe à l’alimentation du réseau interconnecté du sud (RIC Louetsi), avec pour objectif final de couvrir l’ensemble des besoins énergétiques de cette région. Elle permettra également de remplacer une production thermique par une production verte et durable.

Dans le cadre d’un protocole d’accord signé en 2017 par la République Gabonaise, le FGIS et le Groupe Eranove, le projet de l’usine de traitement d’eau Ntoum 7 a été mis en place, conformément aux objectifs du Plan Stratégique Gabon Émergent (PSGE). Cette infrastructure sans précédent est située entre les villes de Ntoum et de Kango, sur le fleuve Komo. Une fois le projet achevé, l’usine aura une capacité de 130 000 m3 / jour et aura un impact considérable sur le développement de l’accès à l’eau potable au Gabon. Le projet prévoit la création de 500 emplois directs et aura un impact social bénéficiant à environ 600.000 habitants.